Navigation

Bahreïn: Obama salue le "dialogue national" voulu par le roi

Ce contenu a été publié le 28 février 2011 - 08:54
(Keystone-ATS)

Le président américain Barack Obama a manifesté dimanche l'appui des Etats-Unis au "dialogue national" proposé par le roi de Bahreïn à l'opposition. Il a précisé que cette procédure devrait être "sans exclusion, non partisane et ouverte" au peuple du royaume.

Le roi Hamad ben Issa Al-Khalifa a nommé son fils le prince Salman pour conduire un dialogue avec l'opposition qui n'a cependant pas débuté. Les opposants réclamant toujours la démission préalable du gouvernement.

Après treize jours de manifestations populaires réclamant la chute de la dynastie des Al-Khalifa, le souverain avait procédé samedi à un remaniement ministériel, jugé insuffisant par l'opposition parlementaire qui demande elle l'instauration d'une monarchie constitutionnelle.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.