Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les économies d'eau obligatoires mises en place en Californie pour lutter contre une sécheresse historique portent leurs fruits. La consommation d'eau a chuté de 31% en juillet dans cet Etat de l'Ouest américain, plus que les 25% exigés.

"Malgré les fortes chaleurs" de juillet, "les Californiens ont fait encore mieux qu'en juin et ont réduit leur utilisation d'eau de 31,3%", s'est félicité jeudi le conseil d'administration de l'eau de l'Etat. En juin, la baisse avait atteint 27%.

"Les Californiens ont vigoureusement réagi à la sévérité de cette sécheresse" record, a poursuivi la directrice de l'agence gouvernementale.

Les 38 millions de Californiens doivent désormais arroser leurs jardins certains jours seulement et privilégier un système de goutte à goutte, fixé à la racine des plantes plutôt que les tuyaux d'arrosage ordinaires.

En avril, l'Etat avait demandé dans le cadre de son programme d'économies obligatoires le remplacement de 4,6 millions de mètres carrés de pelouse par des plantes peu consommatrices d'eau comme les cactus, les agaves ou les plantes succulentes.

Amendes

Le 12 juin, les autorités californiennes avaient annoncé de nouvelles restrictions à l'accès à l'eau touchant certains agriculteurs.

Il a aussi ordonné la création d'un programme de rabais pour remplacer les vieilles installations d'eau et d'électricité par des modèles et technologies plus économes, demandé aux campus, aux golfs, cimetières et autres lieux où l'on trouve de grandes pelouses de réduire de façon importante leurs arrosages.

Enfin, les agences de distribution d'eau ont été appelées à modifier leurs structures de tarifs pour "décourager le gaspillage".

Les organisations collectives ou les individus qui ne respectent pas les directives s'exposent à des amendes, comme par exemple ceux qui laissent leur système d'arrosage s'écouler sur la chaussée ou qui arrosent aux heures les plus chaudes.

Les agences de distribution d'eau ont signalé que 15'845 pénalités avaient été émises dans l'ensemble de l'Etat pour sanctionner du gaspillage, soit près du double de celles émises en juin (8876).

ATS