Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - A Genève, les restrictions en matière de vente d'alcool ont permis de limiter la consommation d'alcool chez les jeunes. Entre 2005, date d'entrée en vigueur de la nouvelle loi, et 2007, le nombre d'admissions aux Urgences pour alcoolisation aiguë a baissé de 35%.
Cette estimation, qui concerne la tranche d'âge 10-29 ans, ressort d'une étude réalisée par Addiction Info Suisse sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et dont les résultats ont été présentés mardi devant les médias. A titre de comparaison, le nombre d'admissions en urgence liées à l'alcool a globalement augmenté dans le reste de la Suisse entre 2002 et 2007.
Or, depuis février 2005, la vente à l'emporter de boissons alcooliques est interdite dans les magasins entre 21h00 et 07h00. En outre, les vidéoclubs et les stations-service du canton n'ont plus le droit de vendre de telles boissons. Les commerces qui enfreignent la loi encourent une amende, le retrait des boissons alcooliques, voire la fermeture provisoire immédiate.
Ces restrictions ont eu un effet préventif chez les jeunes, surtout chez les 10-15 ans et un peu moins chez les 16-29 ans. Un résultat qui s'explique par le caractère opportuniste de l'achat d'alcool chez les adolescents et jeunes adultes qui boivent de manière sporadique et excessive, a souligné Michel Graf, directeur d'Addiction Info Suisse. L'efficacité des mesures s'estompe dès l'âge 30 ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS