Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La balance des transactions courantes de la Suisse a affiché un solde en hausse au troisième trimestre 2011. L'excédent a atteint 27,2 milliards de francs, contre 22 milliards un an auparavant.

La progression est due en grande partie aux dividendes accrus que les sociétés financières et holdings ont tirés de leurs investissements directs à l'étranger, a indiqué vendredi la Banque nationale suisse (BNS) dans son rapport trimestriel.

Grâce à la hausse de ces dividendes, l'excédent de recettes au titre des revenus de capitaux a augmenté, passant de 14,2 à 18,5 milliards. La plupart des autres branches ont par contre tiré des revenus de capitaux en repli de leurs investissements directs à l'étranger.

Echanges avec l'étranger

Dans les échanges de marchandises et de services avec l'étranger, aussi bien les exportations que les importations ont légèrement reculé. L'excédent de recettes s'établit à quelque 15 milliards de francs, soit un montant très proche de celui du troisième trimestre 2010.

Les exportations de capitaux de la BNS ont une influence sensible sur les mouvements de capitaux. Mesurées aux transactions effectuées, les réserves monétaires ont augmenté d'environ 71 milliards de francs. La progression découle principalement de swaps de changes conclus pour approvisionner le marché monétaire en liquidités.

ATS