Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a rendu hommage jeudi aux victimes du massacre de Srebrenica, en Bosnie orientale. Le chef de l'ONU a également profité de cette visite pour faire une auto-critique de la mission des Nations Unies.

M. Ban est le premier secrétaire général des Nations Unies qui se soit recueilli au centre mémorial de Potocari, près de Srebrenica, où reposent plus de 5600 victimes du massacre, enterrées après avoir été exhumées de fosses communes et identifiées.

Accompagné par Bakir Izetbegovic, le membre musulman de la présidence tripartite de Bosnie, M. Ban a déposé une gerbe de fleurs et s'est incliné devant un monument sur lequel sont gravés les noms des victimes enterrées.

Peu avant la fin du conflit inter-communautaire de Bosnie (1992-95), les forces serbes de Bosnie ont tué environ 8000 hommes et garçons musulmans, en l'espace de quelques jours, après avoir pris le contrôle de Srebrenica le 11 juillet 1995.

Auto-critique

Mercredi, dans un discours devant le Parlement bosnien, M. Ban a affirmé que "les Nations unies n'avaient pas été à la hauteur de leurs responsabilités" durant la guerre de Bosnie et admis que la "communauté internationale a échoué à empêcher le génocide" de Srebrenica.

M. Ban, qui achève par cette visite une tournée d'une semaine dans les pays de l'ex-Yougoslavie, a souligné que Srebrenica "résonne comme l'un des chapitres les plus noirs de l'histoire moderne".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS