Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Largué en Liga, le FC Barcelone conserve le bon cap en Ligue des Champions. Le tenant du titre a pris une option décisive sur la qualification pour les quarts de finale.
Les Catalans se sont imposés 3-1 à Leverkusen grâce à un doublé d'Alexis Sanchez et une réussite de Messi. Le transfuge de l'Udinese a témoigné d'un réalisme extrême sur ses deux seules occasions du match. Il inscrivait le 1-0 à la 41e en partant seul sur une ouverture parfaite de Messi pour glisser le ballon entre les jambes du gardien Leno. Il doublait ensuite la mise à la 55e sur une action analogue. Cette fois, le passeur se nommait Fabregas.
Privé de Xavi blessé et avec Piqué relégué dans les tribunes, le FC Barcelone mérite amplement cette victoire qui le place dans une position idéale avant le match retour au Nou Camp. Sous le feu de la critique ces derniers jours, Lionel Messi a su illuminer le jeu du Barça quand il le fallait. Outre son assist sur le 1-0 et son but de la 87e inscrit du gauche sur un service de Dani Alves, l'Argentin a failli marquer un goal extraordinaire à la 72e mais son subtil piqué ne trouvait que le poteau. La performance du triple Ballon d'Or fut éblouissante.
Pour Pep Guardiola, le point noir de ce match aller réside dans cette étonnante fragilité défensive. En seconde période, la défense catalane n'a pas témoigné de toute la sérénité voulue. Sans le brio de Valdes, les Allemands auraient pu obtenir un nul qui aurait maintenu un soupçon de suspense quant à l'issue de ce huitième de finale.
Sans Derdiyok blessé et Barnetta en phase de reprise, le Bayer Leverkusen a adopté un dispositif très défensif, presque contre-nature. Kiessling sur le banc, les Allemands ont évolué sans un véritable attaquant pour laisser toute l'initiative à l'adversaire.
A Lyon, l'OL a pris une option pour les quarts de finale en battant l'APOEL Nicosie 1-0, sur un but de Lacazette à la 58e. L'équipe de Rémi Garde a largement dominé le match (18 tirs à 1), mais a eu chaud en toute fin de rencontre.

ATS