Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Pourri par les affaires comme jamais auparavant, le championnat de Suisse 2011/2012 est enfin terminé. Malgré une défaite à Aarau, Sion s'est logiquement maintenu en Axpo Super League.
Vainqueur 3-0 chez lui samedi, Sion a été battu 1-0 dans le barrage retour de promotion/relégation sur un but de Gashi à la 54e. La performance des Valaisans, d'une suffisance n'ayant eu d'égal que leur antisportivité constante, a tout simplement fait injure au football, aux supporters et au FC Aarau qui aurait sans doute mérité un peu plus de respect.
Refusant de jouer, Sion a été dominé de A à Z au Brügglifeld, n'étant maintenu à flot que grâce aux parades d'Andris Vanins, surtout sur des tentatives du très remuant Alain Schultz. L'Argovien a d'ailleurs été à l'origine du but de Gashi en bottant un coup-franc parfait à destination de son partenaire, auteur de 17 réalisations en Challenge League cette saison.
Complètement carbonisée, Sion a mis un terme à son douloureux exercice d'une manière bien décevante. Incapable d'avoir une réaction d'orgueil ni de faire parler la différence de ligue entre les deux équipes, la formation de Vladimir Petkovic a failli se retrouver menée de deux longueurs à plusieurs reprises. Là encore, Vanins a veillé au grain.
Au final, à part quelques escarmouches dans le temps additionnel quand Aarau n'en pouvait plus, la seule véritable occasion dangereuse des Sédunois a été un coup-franc direct de Dinsdag qui a terminé sur la transversale de Mall à la 50e. Bien pauvre. Le défenseur central néerlandais, son partenaire dans l'axe Adailton, le portier Vanins et l'infatigable Serey Die ont été les vrais artisans du maintien dans un barrage aller-retour pour lequel les Valaisans n'avaient plus le jus nécessaire.
Aarau, équipe à la qualité certaine, ne peut que regretter d'avoir dû en découdre avec le virtuel troisième de Super League au lieu de Grasshopper. Les Argoviens ont en ce sens une nouvelle fois joué sous protêt. Si, un jour, Sion devait "récupérer" une partie de ses 36 points retirés par l'ASF, le club du Brügglifeld pourrait alors lui aussi, légitimement, demander des dommages et intérêts.

ATS