Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré sa défaite 80-85 contre Boncourt lors de la 21e et dernière journée, Monthey prendra part à la phase finale. Dans le même temps, Massagno s'est incliné 80-96 contre Fribourg Olympic.

Une fois n'est pas coutume, c'est vers le bas du classement qu'une bonne partie des regards était tournée. Monthey allait-il confirmer sa participation au tour final? Boncourt et Massagno allaient-ils pouvoir passer les Chablaisiens au dernier moment? A ces deux questions, on peut affirmer que non. Mais les Montheysans ont eu chaud.

Il est vrai que Massagno s'attaquait à une tâche assez ardue en recevant Fribourg Olympic. Alors même si les Fribourgeois n'ont pas toujours fait preuve d'une rigueur irréprochable, ils ont tout de même montré qu'ils étaient meilleurs que les Tessinois. Après un superbe premier quart qui leur a permis de mener 21-13, les Tessinois ont été rattrapés par leurs limites. Malgré l'absence de Calasan, Olympic a retourné la situation grâce à Sihota (25 pts/11 rebonds), Smith (22 pts) et Cotture (14 pts/12 rbds).

En dépit d'un mince espoir de voir Massagno terrasser Fribourg, Boncourt a joué sa chance durant quarante minutes. Jenkins, N'Diaye, Morris et Sir se sont donnés comme des lions pour essayer d'arracher cette sixième place synonyme de phase finale pour le titre. Les Jurassiens ont fait leur boulot en réussissant un superbe match dans le Valais. Privés de Dos Santos, les Boncourtois ont fait preuve d'une belle abnégation. Le Canadien Stephen Sir a été le catalyseur offensif de sa formation avec ses 31 points et un monstrueux 8/13 à 3 points. En vain puisque Massagno n'est pas parvenu à faire tomber Fribourg. Mais avec un tel état d'esprit, les Jurassiens ne devraient pas avoir trop de problèmes à se maintenir en LNA lors du tour de promotion-relégation avec les quatre meilleures formations de LNB.

Dans les deux matches de haut de classement, les deux leaders ont perdu. Les Lions de Genève ont plié 79-83 ap devant des Starwings étincelants. Emmenés par Kaylon Williams auteur d'un triple-double (19 pts/12 rbds/10 passes) et un Riley Luettgerodt en feu avec 35 points, les six Bâlois ont tenu la dragée haute aux Genevois. Quant à Union Neuchâtel, ils ont cédé 67-75 face aux Lugano Tigers qui reviennent à hauteur des Unionistes et des Lions avec 30 points.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS