Navigation

Beat Villiger accepte sa réélection au gouvernement zougois

Le conseiller d'Etat Beat Villiger (PDC) a finalement accepté sa réélection au gouvernement zougois (archives). KEYSTONE/URS FLUEELER sda-ats
Ce contenu a été publié le 18 octobre 2018 - 11:58
(Keystone-ATS)

Le conseiller d'Etat démocrate-chrétien Beat Villiger a décidé d'accepter sa réélection au gouvernement zougois. Mis en cause en raison du prêt de sa voiture à une femme roulant sans permis, il avait pris un temps de réflexion avant d'accepter le résultat des urnes.

Beat Villiger a été réélu le 7 octobre. Le matin même, il avait reconnu dans le SonntagsBlick avoir eu un enfant hors mariage avec la femme à qui il avait prêté sa voiture. Quelques jours plus tôt, le magazine en ligne Republik avait révélé que le politicien avait été inquiété par la justice en raison du prêt de son véhicule.

Ayant réalisé le troisième meilleur résultat lors de l'élection du 7 octobre, Beat Villiger estime que c'est un signe de la confiance que les électeurs lui portent. C'est pourquoi il a décidé d'accepter son élection et d'entamer ainsi sa quatrième législature au sein de l'exécutif zougois, a -t-il indiqué jeudi.

"Dans le passé, j'ai commis des erreurs sur le plan privé, pas comme chef de département ou comme conseiller d'Etat", écrit-il. "Je regrette ces erreurs et je suis désolé pour ma famille, mon entourage et mon parti".

L'affaire du prêt de la voiture à la femme ne disposant pas d'un permis de conduire a donné lieu à une enquête du Ministère public. La procédure a été classée, souligne Beat Villiger.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article