Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Ted Ligety tient sa revanche. Battu dimanche sur "sa" piste de Beaver Creek et dans "sa" discipline par Marcel Hirscher, l'Américain a devancé l'Autrichien lors du 2e géant disputé dans le Colorado.
Quatrième de la manche initiale, Ligety a fait une démonstration sur le second tracé. Aucun de ses adversaires n'a pu l'approcher. Ni Hirscher (à 0''69), ni le Norvégien Kjetil Jansrud (3e à 0''78). En tête le matin, le Français Alexis Pinturault n'a pas davantage pu l'inquiéter, terminant au pied du podium d'une course qui remplaçait celle annulée le week-end prochain à Val d'Isère.
Meilleur géantiste depuis plusieurs hivers (trois globes, un titre de champion du monde), Ligety a cueilli sa dixième victoire en Coupe du monde. Le skieur de Park City a aussi poursuivi son idylle avec Beaver Creek. Depuis 2006, il ne s'y est jamais classé au-delà de la 4e place, glanant trois succès.
Quant au géant suisse, il ne respire pas la santé en ce début de saison. Comme à Sölden et à Beaver Creek dimanche, Carlo Janka a vaguement sauvé les apparences dans la discipline. Empêtré dans ses problèmes de dos et de matériel, le Grison a terminé à la 14e place. Un résultat certes prévisible au vu de sa forme du moment, mais malgré tout frustrant en regard du potentiel du champion olympique de géant.
Le bilan est plus positif pour Beat Feuz. Quasiment novice en géant, le Bernois a marqué des points pour la deuxième fois de suite dans la discipline (17e).
Toujours au top en vitesse, Didier Cuche ne fraye plus, en revanche, avec l'élite du géant. Dans une discipline où les jeunes ont pris le pouvoir, le Neuchâtelois de 37 ans n'a pas encore intégré le top 10 cette saison, échouant même à la 23e place mardi soir. Marc Berthod a terminé encore plus loin, au 25e rang.
Didier Défago, Sandro Viletta et Reto Schmidiger n'ont, eux, pas passé le "cut" de la manche initiale. Du côté de Daniel Albrecht, un retour au premier plan semble de plus en plus improbable. Pas qualifié dimanche, le miraculé de Kitzbühel a rapidement été éliminé lors du second géant.
Brillants en vitesse et décevants en géant en ce début de saison, les Suisses seront fixés jeudi avec le slalom, le premier de l'hiver. Avant cela, Beaver Creek sera le théâtre mercredi d'un super-G dames.

ATS