Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Aksel Lund Svindal s'est encore cassé les dents sur un Italien. Battu vendredi en descente par Christof Innerhofer, le Norvégien a aussi terminé au 2e rang en super-G derrière Matteo Marsaglia.
La victoire du natif de Rome constitue la première grosse surprise de la saison. Agé de 27 ans et présent en Coupe du monde depuis 4 ans, Marsaglia n'avait jusqu'ici intégré que six fois le top 10 sur le circuit, avec une 4e place comme meilleur résultat (à Schladming en mars dernier, déjà en super-G).
Autant dire que peu de monde aurait misé samedi sur sa victoire. Et pourtant, parti avec le dossard no 12, le skieur transalpin a fait forte impression lors de ce super-G, rendu très difficile en raison des nombreux mouvements de terrain et des changements de visibilité.
Battu de 27 centièmes, Svindal se consolera en se disant qu'il continue de friser la perfection en ce début de saison. Deux fois vainqueur la semaine dernière à Lake Louise (Can), le champion scandinave en est à deux 2es places à Beaver Creek, en attendant le géant dominical.
Le podium a été complété par l'Autrichien Hannes Reichelt. Quant à Christof Innerhofer et Kjetil Jansrud (No), longtemps dans le coup pour la gagne, ils ont tout perdu en commettant une grosse faute dans les dernières portes.
Côté suisse, il a fallu une nouvelle fois se contenter des seconds rôles. Comme la veille en descente, Didier Défago a été le "moins mauvais" représentant helvétique avec son 16e rang. Le Valaisan a livré une course propre, mais qui manquait assurément de mordant pour viser les avant-postes.
La course a aussi été marquée par l'effrayante chute de Max Franz. Le jeune Autrichien, l'une des révélations de ce début de saison, a heurté de plein fouet une porte, s'écrasant ensuite la tête la première sur la neige. Brièvement inconscient, il a été immédiatement été pris en charge par l'équipe médicale et évacué en luge. Il s'en sort finalement bien avec des éraflures au visage.
Un peu plutôt, c'est l'Allemand Stephan Keppler qui s'était offert un spectaculaire vol plané sur la piste des "Oiseaux de proie". Arrêté par les filets de sécurité, il a pu toutefois se relever sans trop de difficultés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS