Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré des influences monétaires négatives, Bell a maintenu le cap au premier semestre, grâce notamment à une bonne saison des grillades. Le groupe bâlois de boucherie et de charcuterie a vu son bénéfice net progresser de 14,6% à 32 millions de francs.

Le chiffre d'affaires s'est lui accru de 0,2% par rapport à la même période de l'année précédente, à 1,28 milliard de francs, indique mardi l'entreprise contrôlée par Coop dans un communiqué. Au niveau opérationnel, le résultat EBIT s'est accru de 16,3% à 45,4 millions.

Ces résultats sont légèrement supérieurs aux prévisions des analystes, mis à part le chiffre d'affaires qui est plus ou moins conformes aux attentes. La Banque cantonale de Zurich et Vontobel avaient prévu respectivement un bénéfice net de 28,9 millions et 30,5 millions de francs, un EBIT de 42 millions et 44,5 millions et un chiffre d'affaires de 1,29 milliard et 1,28 milliard.

Au chapitre des perspectives, Bell note que l'évolution à ce jour de la saison des grillades en Suisse donne des signes positifs pour le second semestre. Dans l'ensemble, le groupe table sur une amélioration supplémentaire des résultats par rapport à l'exercice précédent.

ATS