Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rome - Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a déclenché une nouvelle polémique ce mardi avec une blague homophobe. Selon des experts et ses opposants, il cherchait ainsi à détourner l'attention du scandale sexuel Ruby et de la grave crise politique que traverse le pays.
"Mieux vaut avoir la passion des belles femmes qu'être gay", a-t-il lancé en visitant le salon de la moto près de Milan, qualifiant le "Rubygate" qui enflamme la presse depuis plusieurs jours de "tempête de papier". Une nouvelle fois, il a admis à demi-mot avoir téléphoné à la préfecture de Milan pour faire libérer la jeune Marocaine, accusée de vol, disant avoir agi "par solidarité".
M. Berlusconi, 74 ans, est sur la sellette pour avoir organisé dans sa résidence d'Arcore près de Milan des fêtes en présence de jeunes femmes, rémunérées pour leurs services, dont Ruby, mineure à l'époque.
Ses propos ont provoqué un tollé. L'association de défense des homosexuels Arcigay a réclamé des excuses, critiquant "une remarque gratuite et vulgaire". Le chef de Gaylib, mouvement de gays de droite, Enrico Oliari, a traité M. Berlusconi de "macho" et annoncé qu'il rejoignait les rangs de Futur et Liberté pour l'Italie, formation du dissident de droite Gianfranco Fini.
Au sein du gouvernement, la ministre pour l'égalité hommes-femmes Mara Carfagna, embarrassée, a estimé qu'il valait mieux "s'abstenir" de ce type de déclarations.
Pierluigi Bersani, leader du Parti démocrate (PD), principale force de gauche, a estimé qu'il y avait une "régression morale du pays" sous l'effet de M. Berlusconi, "avec une femme qui est le loisir de l'homme, les homosexuels qu'il faut mépriser et les mineures qu'on sauve de la police pour se sauver soi-même".
Pour Donatella Ferranti, dirigeante du PD, les déclarations du chef du gouvernement sont "non seulement homophobes mais une tentative méprisable de détourner l'attention d'un énième scandale impliquant cette fois une mineure".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS