Navigation

Berne lance un nouveau portail internet sur les dangers naturels

Ce contenu a été publié le 04 juillet 2014 - 17:31
(Keystone-ATS)

La Confédération a lancé vendredi un portail d'informations sur les dangers naturels en Suisse. La plate-forme, munie d'une carte, offre une vue d'ensemble sur la situation en cas par exemple de vents, d'orages, de canicule, de gel ou encore de crues, de tremblements de terre ou d'avalanches.

Les services spécialisés de la Confédération alimentent le site internet en permanence en français, allemand, italien et anglais en y publiant des informations actuelles sur les dangers et alertes. "L'objectif est de mieux protéger la population contre les événements naturels majeurs".

Si une personne souhaite se rendre sans problème de son domicile à sa maison de vacances un jour d'hiver pluvieux ou tempétueux, elle trouve toutes les informations sur ce portail, illustrent l'Office fédéral de l’environnement (OFEV), MétéoSuisse, le Service sismologique suisse (SED) et l'Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF), responsables de la plate-forme.

"Seul celui qui est bien informé peut agir de façon responsable et ainsi éviter des dommages", a expliqué Bruno Oberle, directeur de l'OFEV lors d'une conférence de presse à Berne. Depuis les inondations de 2005, le Conseil fédéral a pris diverses mesures, de concert avec les cantons et les communes, afin d'améliorer la communication en cas de dangers naturels, notamment le système d'alerte.

Fiable, rapide et complet

Chargés par le Conseil fédéral "d’optimiser l’information destinée à la population", les services de la Confédération ont développé le portail en deux ans et demi. Les coûts externes s’élèvent à 1,2 million de francs.

Le site est conçu de façon à être accessible également aux personnes handicapées et dispose d’une version mobile assurant l’accès aux personnes en déplacement. Grâce à sa capacité à gérer plus d’un million d’accès en quelques minutes, le portail est organisé de façon à traiter rapidement un grand nombre de requêtes, assure la Confédération.

Dans une phase de chaos, après un tremblement de terre par exemple, disposer rapidement d'informations fiables et complètes est fondamental pour une population insécurisée, estime Stefan Wiemer, directeur du SED.

www.dangers-naturels.ch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.