Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse entend se joindre aux efforts internationaux de lutte contre le hooliganisme (archives).

KEYSTONE/EPA APA/NEUMAYR/MMV

(sda-ats)

La Suisse se joint aux efforts internationaux contre le hooliganisme. Le Conseil fédéral souhaite ratifier la nouvelle convention du Conseil de l'Europe sur la violence lors de manifestations sportives. Aucune modification de loi n'est nécessaire.

Les organisations sportives, les organisations de supporters et les entreprises de transport ne se verront en outre attribuer aucune tâche supplémentaire. La consultation sur la ratification, ouverte mercredi, court jusqu'au 20 octobre.

Nouvelle convention

La convention se fonde sur trois piliers: sécurité, sûreté et services. Elle n'est désormais plus axée sur la seule répression, puisqu'elle contient également des approches préventives.

Le texte prévoit entre autres la possibilité de prononcer une interdiction de se rendre dans un pays donné à l'encontre de personnes ayant participé à des actes de violence ou à des débordements. La Suisse a déjà introduit cette mesure.

Mesures en Suisse

Par l'intermédiaire de l'Office fédéral de la police, la convention assure en outre le travail avec des partenaires étrangers dans le cadre de la coopération internationale. Au travers du concordat entre cantons, la Suisse s'est par ailleurs dotée de la base légale nécessaire pour garantir la sécurité dans les stades et l'espace public, sur les trajets aller et retour aussi.

Les matches de football et de hockey sur glace avec participation des clubs de la division la plus élevée des hommes sont soumis à autorisation. Les matches de ligue inférieure ou d'autres types de sports peuvent l'être aussi, et cette autorisation peut être assortie d'obligations.

Tandis que dans les stades, la sécurité est essentiellement assurée par des organismes privés, ce sont les autorités qui en ont la responsabilité dans l'espace public. La mesure organisationnelle la plus importante consiste à séparer physiquement les groupes de supporters des équipes adverses.

Les autorités policières suisses peuvent indiquer à cette fin à quelle gare le train transportant les supporters doit s'arrêter et déterminer le tracé du cortège des supporters. En outre, il arrive régulièrement qu'il soit demandé aux supporters des deux camps de sortir de manière échelonnée à la fin du match.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS