Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Didier Burkhalter s'est entretenu vendredi avec Aung San Suu Kyi et le président Thein Sein au premier jour de son voyage en Birmanie. Cette première visite officielle d'un conseiller fédéral marque la volonté de Berne d'intensifier les relations bilatérales avec ce pays. L'aide suisse sera substantiellement augmentée.

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a rencontré le prix Nobel de la paix birman, rendu une visite de courtoisie au président Thein Sein et s'est entretenu avec son homologue Wunna Maung Lwin. Il a encore rencontré le ministre de l'Office du président en charge de l'économie Soe Thein.

Les discussions ont porté sur ce "nouveau chapitre des relations entre les deux pays". Didier Burkhalter a rappelé la longue tradition démocratique de la Suisse, tout en se disant impressionné par le nombre et la rapidité des réformes engagées en Birmanie.

Les droits humains, "un investissement"

Le conseiller fédéral a insisté sur l'importance des évolutions dans le domaine des droits humains, qui sont "un investissement dans le développement économique du pays".

En reconnaissance des progrès accompli, il a annoncé que la Suisse avait décidé d'investir 110'000 dollars (un peu plus de 100'000 francs) pour soutenir la candidature du site de Bagan au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Didier Burkhalter a encore annoncé que la Confédération avait décidé d'inviter chaque année une quinzaine de jeunes experts birmans pour venir se former en Suisse, dans les domaines de la démocratie, de fédéralisme ou du droit humanitaire international.

Nouvelle ambassade

Dans la soirée, lors d'une une réception pour l'ouverture de l'ambassade de Suisse à Rangoun, le conseiller fédéral a évoqué les violences entre bouddhistes et musulmans qui embrasent l'Etat Rakhine, dans l'ouest du pays. Il a appelé "à une fin immédiate des violences, et les autorités à prendre toutes les actions nécessaires pour protéger les civils".

Didier Burkhalter a aussi annoncé que le montant de l'aide humanitaire et coopération au développement alloué à la Birmanie passerait de quelque sept millions de francs en 2012 à plus de 18 millions l'année prochaine, et près de 33 millions par an dès 2016.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS