Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Alors que le chiffre d'affaires semestriel est attendu en hausse de 18,7% à 763 millions de francs, Bobst table sur un recul de 10 à 15% du résultat d'exploitation (Ebit) et du bénéfice net (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Bobst table au premier semestre sur une solide progression des ventes, mais également sur un recul de la rentabilité opérationnelle et nette. Le fabricant vaudois de machines d'emballage révise dans la foulée ses objectifs à la baisse pour l'ensemble de l'année.

Le chiffre d'affaires est attendu en hausse de 18,7% à 763 millions de francs entre janvier et juin, a précisé jeudi le groupe établi à Mex, en dévoilant ses résultats préliminaires. En matière de rentabilité, il s'attend à un recul de 10% à 15% du résultat d'exploitation (Ebit) et du bénéfice net.

Au premier semestre 2017, l'Ebit s'était hissé à 40 millions de francs et les bénéfice net à 28 millions. Bobst a notamment justifié le repli de la profitabilité par diverses mesures prises pour accélérer le développement de la société et des coûts de restructuration plus élevés qu'initialement prévu en Allemagne.

Pour l'ensemble de l'année, la société de Mex anticipe désormais une croissance des recettes de 5% à 7%, comparé aux ventes de 1,5 milliard de francs engrangées en 2017. Ce pronostic se situe dans le haut de la fourchette des prévisions dévoilées fin février.

Chute du titre

L'Ebit est désormais attendu à "environ" 90 millions de francs, après 119 millions un an plus tôt. Dans les précédents objectifs, Bobst tablait encore sur "une légère progression" du résultat d'exploitation. Les résultats semestriels détaillés seront publiés le 25 juillet.

L'avertissement sur les résultats semestriels et annuels déplaisait fortement aux investisseurs. Ces derniers gratifiaient le titre Bobst d'une chute de 14,8% à 89 francs à la Bourse suisse, après un plus bas dans la matinée à 87,25 francs. L'indice élargi SPI faisait quant à lui quasiment du surplace (+0,06%).

Les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) ont évoqué leur "déception" au vu de ces chiffres, malgré des recettes au premier semestre supérieures de 12% aux projections de l'établissement. En matière d'Ebit, ces derniers tablaient non sur un recul, mais une légère croissance de 0,8%. Le résultat net était quant à lui attendu en hausse de 18,5%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS