Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Borussia Dortmund continue de séduire. Lors de la 3e journée de la Ligue des champions, les jaune et noir ont battu le Real Madrid 2-1 dans une rencontre d'excellente qualité.
Les Espagnols ont ainsi connu un coup d'arrêt après avoir fait le plein lors de leurs deux premières sorties. Les voyages en Allemagne ne réussissent guère au Real, qui ne s'y est imposé qu'une fois en 23 déplacements!
Après une demi-heure sans gros temps fort, exception faite d'une claquette de Casillas sur un tir de Kehl (27e), la partie s'est soudainement animée après la demi-heure. Il fallait une grosse erreur de Pepe à la relance pour que les Allemands ouvrent la marque par Lewandowski, lequel gagnait son duel avec le gardien du Real (36e).
Mais la joie du Borussia ne durait pas. Deux minutes plus tard, une magnifique ouverture d'Özil permettait à Ronaldo d'égaliser, aussi grâce à une sortie intempestive de Weidenfeller. Le Portugais signait son cinquième but européen cette saison.
Poussés par leur fantastique public, les Allemands repartaient de plus belle. Et Casillas devait réaliser deux parades décisives devant Götze (50e) puis Reus (51e). Le Real se montrait aussi menaçant de manière plus sporadique, comme sur un tir à peine trop croisé par Di Maria (55e).
La jouerie et l'enthousiasme du Borussia finissait par payer à la 64e, quand Schmelzer signait le 2-1. Et cette fois, contrairement au match à Manchester City (1-1), les hommes de Jürgen Klopp ont récolté le fruit mérité de leur labeur. Avec sept points, ils peuvent envisager de poursuivre leur chemin d'une compétition où ils appartiennent désormais au cercle des vainqueurs potentiels.
Comme l'an passé, Manchester City s'exporte mal. Le champion d'Angleterre a chuté (3-1) de manière aussi inattendue que décevante à Amsterdam contre un Ajax qui avait pourtant perdu ses deux premiers matches. Avec un seul point au compteur, les Citizens n'ont plus le droit à l'erreur dans ce groupe.
Contre le cours du jeu, Nasri avait pourtant ouvert le score à la 22e, après un bon service de Milner. Mais l'Ajax réagissait bien et égalisait juste avant le repos par De Jong. En seconde période, Moisander donnait l'avantage aux Néerlandais (57e), profitant d'un marquage déficient des Blues, un constat qui doit inquiéter Roberto Mancini. Le meneur de jeu Eriksen salait l'addition à la 68e, sur un tir dévié par Clichy.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS