Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir évolué lundi à son plus haut niveau de l'année 2015, le Swiss Market Index (SMI), qui réunit les valeurs vedettes, a clôturé nettement dans le rouge mardi. Il s'est affiché en recul de 1,02% à 9385,45 points. La faiblesse de Novartis a pesé sur l'indice.

Après la séance de lundi, qui a approché le plus haut historique de 2007, on a manqué d'air pour aller encore plus haut, ont commenté des courtiers. De plus, suite à la forte hausse liée à la détente dans le dossier grec, l'heure était aux prises de bénéfices.

La faiblesse de Novartis, après la publication des chiffres trimestriels, a pesé sur l'indice. L'agenda macroéconomique était vide. On attendait encore, après les clôtures en Europe, les chiffres des géants Yahoo, Apple et Microsoft qui pourraient, eux, fournir des impulsions.

Le SMI a finalement terminé en baisse de 1,02% à 9385,45 points. Le SLI a cédé 0,83% à 1399,17 points et le SPI 1,12% à 9486,72 points. Sur les trente blue chips, 26 ont reculé et quatre seulement avancé.

Novartis plombe

Avec un recul de 2,1%, Novartis a plombé le SMI. Les chiffres trimestriels ont souffert de la fermeté du dollar: le chiffre d'affaires et le bénéfice ont diminué. Les analystes ont été déçus, en particulier par la performance de la filiale Alcon. L'action avait par ailleurs fait partie des gros gagnants la veille.

Actelion (-2,1%) a également nettement fléchi. Le groupe d'Allschwil a pourtant relevé ses prévisions de bénéfice pour l'exercice en cours, mais les données semestrielles (chiffre d'affaires, EBIT et bénéfice de base) ont déçu. Roche a perdu 1% et publiera ses propres chiffres jeudi. Nestlé a cédé 0,5%.

Au lendemain de ses chiffres semestriels, qui avaient vu l'action perdre 1,4%, Julius Baer a regagné 0,4%. Ce mardi, plusieurs analystes ont procédé à des augmentations de l'objectif de cours. CS a lâché 0,4% et UBS 0,7%. CS publie ses chiffres intermédiaires jeudi.

Swatch (-1,1%) avait gagné 5% depuis jeudi passé avec la publication de ses chiffres semestriels. On a assisté à des prises de bénéfices. Les exportations horlogères en juin se sont révélées meilleures que prévu, mais c'était probablement déjà escompté dans le cours. Richemont a pour sa part cédé un petit 0,3%.

Pertes d'altitude

Avant la publication des chiffres dans le courant de la semaine, Lonza (-1,6%), ABB (-0,8%) et Syngenta (-1,4%) ont tous perdu un peu d'altitude. Les données trimestrielles de Syngenta pourraient se révéler décisives pour la question de la tentative d'approche de Monsanto, qui profiterait de chiffres décevants.

Schindler a abandonné 1%. Son concurrent américain United Technologies (marque d'ascenseurs Otis) a publié un avertissement sur bénéfice pour 2015, à cause notamment de la faiblesse des affaires d'Otis. Cela a déteint sur Schindler.

Sur le marché élargi, Georg Fischer a perdu 1,8% après ses chiffres marqués par l'effet négatif du franc fort. Chiffre d'affaires, entrée de commandes et bénéfice ont déçu les attentes des analystes.

Parmi les gros perdants, on relève les valeurs bancaires Valartis (-6,3%) et Banque Profil de Gestion (-6,4%). Molecular Partners a bondi de 8,5% après l'annonce d'un paiement d'étape par son partenaire américain Allergan.

ATS