Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bourse suisse: le SMI s'approche de son niveau record de 2007

La Bourse suisse s'est approchée à moins de 30 points de son record établi en mai 2007 (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini jeudi proche son niveau record établi en mai 2007, avant la crise financière. L'indice réunissant ses 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé en hausse de 0,32% à 9509,28 points, avec un plus haut du jour à 9523 points.

La Bourse suisse a poursuivi sur la note positive de la veille. Le SMI, après un passage à vide vers la fin de la matinée, a terminé en dessus de la barre des 9500 points. Il s'est rapproché à moins de 30 points de son record de 9548,09 points de fin mai 2007, établissant au passage un nouveau plus haut de 52 semaines.

A Wall Street, le Dow Jones a dépassé la barre des 25'000 points, une première historique, soutenu par des données favorables sur l'emploi aux Etats-Unis, entamant l'année 2018 en grande forme après avoir progressé de 25,08% sur l'année 2017.

"Les actions américaines poursuivent leur progression de début d'année, dynamisées par une nouvelle dose de données économiques favorables en Chine et en Europe, et un rapport meilleur qu'anticipé sur l'emploi", aux Etats-Unis, ont commenté les analystes de Schwab.

Sur le front des nouvelles économiques, les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont bondi en décembre, selon l'enquête mensuelle de la société de services informatiques ADP. 250'000 nouveaux postes ont été recensés, après 185'000 en novembre.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté légèrement, trompant les estimations des analystes. En données corrigées des variations saisonnières, le ministère du Travail a recensé 250'000 demandes pour la semaine close le 30 décembre, soit 3000 de plus que la semaine précédente alors que les analystes tablaient sur un recul à 239'000.

En France, le rythme de croissance de l'activité du secteur privé a ralenti à 59,6 points en décembre après 60,3 en novembre. C'est un peu moins que la première estimation du 14 décembre, qui faisait état d'un indice PMI à 60,0 points.

En Chine, l'activité dans les services a très fortement accéléré en décembre, progressant à son rythme le plus fort depuis plus de trois ans, selon l'indice indépendant PMI Caixin, qui s'est établi à 53,9 points.

24 valeurs en hausse

Le SMI a terminé en hausse de 0,32% à 9509,28 points, avec un plus haut du jour et de 52 semaines à 9523,96 et un plus bas à 9467,86. Le SLI a gagné 0,58% à 1543,85 points et le SPI 0,32% à 18'892,52 points. Sur les trente valeurs vedettes, 24 ont progressé et six ont reculé.

Parmi les sociétés ayant fait l'objet d'informations, Novartis (-0,5%, deuxième plus gros perdant du jour) a obtenu auprès de l'Agence américaine des médicaments (FDA) un statut de percée thérapeutique pour le médicament Promacta (eltrombopag) pour le traitement de l'anémie aplasique. La veille, la FDA a octroyé un deuxième statut de percée thérapeutique pour Kisqali contre certaines formes de cancer de sein, suite à quoi le titre avait gagné 1,3%.

Roche a gagné 0,2% et Nestlé a perdu 0,1%. Aux bancaires, Credit Suisse et Julius Baer (chacune +1,5%) font partie des gros gagnants du jour. UBS a pris 0,8%.

LafargeHolcim en verve

LafargeHolcim (+2,3%) a fait la meilleure performance du jour. Partners Group (+1,7%) et Adecco (+1,6%) complètent le podium. Adecco avait déjà gagné 2,1% mercredi dans le sillage d'un relèvement de recommandation par Credit Suisse.

Sika (+1,3%) a profité d'un relèvement d'objectif de cours par Kepler Cheuvreux qui a confirmé "buy". L'analyste table notamment sur une saine croissance organique au 4e trimestre.

Vifor Pharma (+0,8%) a profité d'une décision de l'Agence européenne des médicaments (EMA). Vifor Fresenius Medical Care Renal Pharma (VFMCRP) et ChemoCentryx ont obtenu auprès du régulateur un examen d'Avacopan en vue d'une homologation commerciale conditionnelle. La veille, le titre avait gagné 3,3%.

Deutsche Bank a relevé l'objectif de cours de Zurich (+0,6%) et a confirmé "hold". Les analystes sont optimistes pour les assureurs qui bénéficient de bilans solides qui devraient les protéger des fluctuations du marché.

Aryzta (-2,4%) a fini lanterne rouge. Lonza et Swatch Group ont perdu chacun 0,3%. Royal Bank of Canada a relevé l'objectif de cours de Swatch et Richemont (+0,1%). Les données du secteur du luxe rendent les analystes optimistes pour les deux groupes.

Contrat pour Landis+Gyr

Sur le marché élargi, le fabricant de compteurs électriques Landis+Gyr (+2,1%) a remporté un contrat auprès de l'américain Wisconsin Public Service Company (WPS) prévoyant notamment la fourniture de 450'000 compteurs et 326'000 capteurs de gaz. Le contrat a été estimé à 100 millions de dollars (près de 100 millions de francs).

Wisekey (+2,8%), via sa filiale Quovadis, va assurer le futur développement et la mise à jour du programme de passeport et signature numériques SuisseID. Cette annonce intervient alors que le Parlement suisse va discuter cette année d'une nouvelle loi sur d'identification en ligne.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.