Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a fini sur une note négative jeudi (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note négative jeudi. Le Swiss Market Index (SMI), qui avait un temps repassé les 8800 points, a de nouveau fini sous ce niveau (-0,27%). Après un nouvel avertissement sur résultats, Aryzta a fortement reculé.

A New York, Wall Street perdait du terrain en début de séance, affectée par une nouvelle offensive commerciale de Donald Trump et l'annulation d'un sommet prévu entre le dirigeant américain et le nord-coréen Kim Jung Un. Après avoir annoncé en mars des taxes supplémentaires sur les importations d'acier et d'aluminium, le président américain s'est attaqué mercredi aux véhicules automobiles.

Ce jeudi, peu après l'ouverture, il a par ailleurs annoncé dans une lettre au leader nord-coréen Kim Jung Un que le sommet de Singapour, au cours duquel les deux dirigeants devaient se rencontrer, n'aura pas lieu.

Sur le front économique, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage ont progressé aux Etats-Unis, contredisant les prévisions des analystes. Les reventes de logements ont baissé plus que prévu en avril, après deux mois de hausse.

En Italie, Giuseppe Conte, chargé de former le prochain gouvernement, s'est attelé à la composition de son équipe, qui fait l'objet d'âpres négociations entre le Mouvement 5 étoiles (antisystème) et la Ligue (extrême droite) et devra encore recevoir le blanc-seing du président Sergio Mattarella.

Le moral des consommateurs allemands devrait continuer à être légèrement moins bon en juin, selon l'institut GfK. En France, le climat des affaires s'est replié en mai pour le cinquième mois consécutif, tout en se maintenant à un niveau "élevé".

Le SMI a fini en recul de 0,27% à 8770,94 points, avec un plus bas à 8733,92 et un plus haut à 8841,02. Le SLI a cédé 0,35% à 1452,87 points et le SPI 0,23% à 10'481,77 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 22 ont reculé, sept avancé et Lonza a fini stable.

Aryzta plonge

Les trois plus gros perdants sont Aryzta (-26,7%), Credit Suisse (-1,4%) et ABB (-1,3%).

Le boulanger industriel a plongé suite à la publication de son énième avertissement sur résultats et un nouveau recul des ventes au 3e trimestre de son exercice décalé 2017/2018. Pour faire face à ces difficultés, le groupe helvético-irlandais a lancé un programme de réduction des coûts de 200 millions d'euros.

A part CS, UBS a perdu 1,3% et Julius Baer 1,1%.

Dans le camp des poids lourds, Novartis (-0,7%) a vu sa filiale dédiée aux génériques Sandoz recevoir l'approbation de la Commission européenne pour l'utilisation du Zessly, un biosimilaire de l'anticorps monoclonal Infliximab. Roche a cédé 0,1% et Nestlé gagné 0,6%. Le géant veveysan va renforcer ses activités de recherche et développement en réunissant ses deux unités de découverte scientifique à Lausanne.

En tête du classement Sonova (+4,2%) a profité d'un relèvement d'objectif de cours de la part de Kepler Cheuvreux, qui a confirmé sa recommandation d'achat. Selon le courtier français, le gain de parts de marché est à nouveau possible grâce aux prochains lancements de produits.

Swatch Group (+0,9%), qui tenait à Granges (SO) son assemblée générale, observe une accélération de la croissance des ventes sur les cinq premiers mois de l'année 2018. "Nous aurons certainement une année très positive en termes de recettes et de bénéfices", a affirmé son patron Nick Hayek, sans donner plus de détails. Le concurrent Richemont a pris 0,6%.

Vente de Notenstein La Roche

Sur le marché élargi, Vontobel (+2,3%) va racheter à Raiffeisen la banque privée Notenstein La Roche pour 700 millions de francs.

Le groupe alimentaire Bell (+3,2%) détient 98,9% du capital-actions et 99,23% des droits de vote du fabricant de soupes, sauces et bouillons Hügli (+0,2%) après l'expiration du délai supplémentaire de son offre publique d'achat (OPA).

Le fabricant de dispositifs d'injection Ypsomed a perdu 3,1%, malgré des résultats en forte hausse sur l'exercice 2017/2018, clos fin mars et des projections optimistes pour l'année en cours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS