Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a clôturé dans le rouge lundi. Le SMI a terminé en baisse de 0,32% à 9366,20 points. Le SLI a cédé 0,16% à 1392,56 points et le SPI 0,22% à 9357,79 points. Sur les trente blue chips, vingt ont reculé et dix progressé.

Après avoir aligné neuf semaines d'affilée de hausse, le SMI a légèrement piqué du nez. A Wall Street, le début de séance était hésitant. La tendance au renforcement de l'euro a un peu soutenu le marché. A l'inverse, le dollar manquait un peu d'air.

Tous les regards étaient tournés vers l'Allemagne, où la chancelière Angela Merkel recevait le Premier ministre grec Alexis Tsipras. Une conférence de presse commune était prévue, après les clôtures des marchés européens. Cela explique une certaine retenue des investisseurs.

Forte hausse pour Sika

La publication de la décision du Tribunal cantonal de Zoug dans le cadre de la lutte pour la prise de contrôle de Sika par Saint-Gobain a dopé le cours de l'action Sika. L'entreprise (+4,7%) s'est nettement détachée du lot et a fortement progressé, avec des pointes à 9%.

Le tribunal cantonal de Zoug a débouté la holding Schenker-Winkler (SWH), qui doit céder sa participation dans Sika à Saint-Gobain, de l'ensemble des demandes concernant la limitation des droits de vote, a annoncé lundi le chimiste du bâtiment et producteur de colles. "Le conseil d'administration de Sika applaudit cette décision et va l'analyser en détail", a ajouté Sika dans un bref communiqué.

Avec Sika, Credit Suisse (+0,3%) et UBS (+0,4%) font également partie du groupe des gagnants du jour. La procédure de dommages-intérêts en cours contre Credit Suisse en Italie ne semble pas inquiéter les investisseurs. La Fondation Monte dei Paschi di Siena réclame plus de 3 milliards de francs à la grande banque ainsi qu'à Banco Leonardo & Co et à d'anciens membres de la direction de la fondation. Le numéro deux bancaire helvétique juge ces prétentions infondées.

Les autres gagnants sont Swisscom (+1,0%) et Holcim (+0,5%). Sans oublier Geberit (+0,4%). Transocean a également clôturé en hausse de 2,4%. La firme a profité d'une étude sectorielle positive de JPMorgan.

Givaudan en forte chute

Richemont (-1,3%) et Swatch (-0,9%) terminent en baisse. Le plus gros perdant, en pourcentage, est Givaudan (-1,9%).

Des valeurs qui ont relativement bien marché depuis le début de l'année se sont retrouvées sous pression sur prises de bénéfices, à l'image de Schindler (-1,1%), Lonza (-1,0%) et Adecco (-0,8%). Swiss Re (-0,2%) et Kühne+Nagel (-1,4%) ont également fait l'objet de prises de bénéfice.

Les trois poids lourds de la Bourse, Novartis (-0,3%), Nestlé (-0,7%) et Roche (-0,4%), ont aussi cédé du terrain. Novartis a présenté de nouvelles données sur son médicament Cosentyx (traitement du psoriasis) à l'occasion d'un congrès de l'American Academy of Dermatology (AAD). De telles présentations ont leur importance. Mais l'homologation seule ne signifie pas automatiquement le succès commercial.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS