Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Brasilia - Le Brésil a ajouté la Suisse dans sa liste des paradis fiscaux, qui totalise désormais 65 pays, a annoncé lundi la direction des impôts du géant sud-américain. Cette liste épingle les pays où l'impôt sur les revenus est inexistant ou inférieur à 20 % et qui refusent de communiquer des données fiscales sur leurs entreprises.
Toutes les opérations financières avec "des personnes physiques ou juridiques" des Etats concernés sont soumises à un contrôle accru des services fiscaux, précise la direction des Impôts.
Les autorités brésiliennes ont resserré les mailles de leurs filets pour tenter d'empêcher l'évasion fiscale, mais l'apparition de la Suisse aux côtés des Antilles néerlandaises, des îles Caïman ou du Liechtenstein sur cette liste, qui comprenait auparavant 53 pays, est une surprise.
La direction des impôts brésilienne a également établi une liste des pays offrant un "régime fiscal privilégié". Sans aller aussi loin que les paradis fiscaux, ces Etats permettent aux entreprises de bénéficier de certains avantages légaux.
Cette seconde liste comprend notamment les Etats-Unis, l'Espagne, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Danemark, Malte et l'Uruguay.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS