Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La vague de brigandages dans des entreprises horlogères se poursuit dans l'Arc jurassien. Lundi, trois malfaiteurs cagoulés ont pris en otage un ouvrier de la fabrique Joseph Erard au Noirmont (JU). Ils ont réussi à prendre la fuite en France.

L'otage a été légèrement blessé lors de ce brigandage, a annoncé le Ministère public jurassien qui ne veut pas donner plus de détails sur ce nouveau casse. Les trois individus ont profité de l'entrée vers 05h30 d'un ouvrier dans l'entreprise de boîtes de montres Joseph Erard pour entrer et fouiller les lieux.

Prise d'otage

Les trois braqueurs sont repartis avec leur véhicule en direction de la France avec leur otage. L'ouvrier a été abandonné dans un village français proche de la frontière et ses ravisseurs ont poursuivi leur route.

Des vérifications ont lieu pour déterminer si les malfaiteurs ont emporté des objets. La production de l'usine a été arrêtée pour la matinée pour permettre à la police de procéder au constat d'usage et procéder aux premières auditions.

Ce nouveau vol s'inscrit dans une vague de cambriolages qui frappe des entreprises horlogères de l'Arc jurassien. La valeur du cours de l'or et le prix des montres de luxe suscitent la convoitise de bandes organisées, et notamment de France. Les entreprises sont invitées par la police à réfléchir à leur système de sécurité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS