Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

TABAC: Alors que la loi sur les produits tabac va être prochainement examinée par le Parlement, des organisations de prévention demandent l'interdiction généralisée de la publicité. Le marketing vise effet surtout les jeunes, selon le principe "Les teenagers d'aujourd'hui sont les clients potentiels de demain".

Le projet de loi qui sera débattu prévoit un compromis entre l'industrie du tabac et la prévention. S'il contient un certain nombre de restrictions en matière de réclame ou de distribution gratuite d'échantillons, il autorise toujours le parrainage de festivals et la liberté d'afficher dans les points de vente.

RÉFUGIÉS: La Suisse a déjà accueilli plus de 200 réfugiés touchés par le conflit en Syrie sur les 500 prévus dans le cadre d'un projet pilote en lien avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Les premières sont arrivées fin 2013 tandis que les quelque 300 personnes restantes sont attendues d’ici fin 2015.

Jusqu'ici sept cantons ont joué le jeu, dont deux romands: Genève et Valais, a indiqué mardi le Secrétariat d'Etat aux migrants (SEM). Des Irakiens et des Palestiniens provenant de Syrie et d'Irak, des Syriens réfugiés au Liban et en Jordanie ont déjà bénéficié de ce programme.

HÔPITAL NEUCHÂTELOIS: La Chaux-de-Fonds et Le Locle ont exprimé mardi leur consternation au sujet de la dernière décision du Conseil d'Etat sur l'Hôpital neuchâtelois (HNE). Elles estiment que le gouvernement "poursuit dans la voie du démantèlement" du site chaux-de-fonnier.

A la demande des dirigeants de HNE, le Conseil d'Etat a accepté la semaine dernière d'anticiper au 1er avril la fermeture des blocs opératoires de La Chaux-de-Fonds les week-ends et jours fériés, et de centraliser les soins intensifs à Neuchâtel dès cet automne.

FINANCES ZOUGOISES: Paradis fiscal plongé dans les chiffres rouges, le canton de Zoug va subir une cure d'amaigrissement administrative et sociale pour retrouver l'équilibre financier d'ici à 2018. Son gouvernement veut économiser 80 à 100 millions de francs par an en supprimant des postes et des prestations.

Le plan d'économies que soumet l'exécutif au parlement cantonal prévoit 258 mesures, alors que le budget 2015 prévoit un déficit de 139 millions de francs. Au total, 79 postes seront supprimés ces trois prochaines années dans l'administration. Il n'y aura pas de licenciement. Cette diminution sera réalisée grâce aux départs naturels, indique mardi le Conseil d'Etat zougois.

HEURE D'ÉTÉ: Selon la bonne vieille tradition de mars, les Suisses et d'autres passeront à l'heure d'été. A 02h00 dimanche, il faudra avancer les horloges à 03h00. Mais surprise cette année, un second ajustement est prévu en juin: là, il faudra encore ajouter une seconde intercalaire.

L'heure d'été commence, comme chaque année, le dernier dimanche de mars et prend fin le dernier dimanche d'octobre. Cette année, elle dure donc du 29 mars au 25 octobre, indique mardi l'Institut fédéral de la métrologie (METAS).

ETATS-UNIS/AFGHANISTAN: Barack Obama et son homologue afghan Ashraf Ghani devaient évoquer mardi à la Maison Blanche, lors d'une visite placée sous le signe de l'apaisement, le rythme du retrait des troupes américaines d'ici fin 2016. C'est la première visite du président afghan aux Etats-Unis depuis son arrivée au pouvoir.

A l'issue d'une intervention militaire de 13 ans déclenchée après les attentats du 11 septembre 2001 et qui s'est achevée fin 2014, il reste aujourd'hui environ 10'000 soldats américains en Afghanistan. Ces derniers se concentrent essentiellement sur des opérations d'antiterrorisme et l'entraînement des forces de sécurité afghanes.

ETATS-UNIS: Toutes les charges ont été abandonnées lundi à l'encontre d'une femme d'origine allemande, innocentée après avoir passé 23 ans dans le couloir de la mort. Debra Milke, 51 ans, est devenue la 151e personne condamnée à mort à être disculpée en quarante ans aux Etats-Unis.

Libérée sous caution en 2013, elle avait toujours clamé son innocence du meurtre de son fils de 4 ans en 1990 en Arizona (sud-ouest). Mais elle avait été condamnée à mort sur la base du seul témoignage non corroboré du principal enquêteur, qui avait prétendu avoir recueilli ses aveux.

FRANCE : Un directeur d'une école primaire du sud-est de la France, soupçonné de viols sur mineurs, a été arrêté lundi. Parents et professeurs ont appris à cette occasion qu'il avait déjà été condamné en 2008 pour pédophilie.

L'homme arrêté est un père de famille de 45 ans dont l'identité n'a pas été révélée. Il nie les faits. Selon une source judiciaire, l'enseignant aurait imposé "par surprise" des fellations à au moins deux de ses élèves lors d'un "atelier du goût" durant lequel les enfants, les yeux bandés, devaient identifier des "choses" qu'il leur faisait goûter.

EGYPTE: Deux soldats égyptiens ont été tués mardi dans l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule blindé dans le nord de la péninsule du Sinaï, ont indiqué des responsables de la sécurité. Cet attentat a également blessé six autres militaires.

Le Sinaï est le théâtre de violences quasi quotidiennes visant les forces de sécurité. Ces attaques sont souvent revendiquées par des groupes djihadistes qui disent agir en représailles à la sanglante répression visant les partisans de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée en juillet 2013.

GRANDE-BRETAGNE: Le Royaume-Uni va renforcer ses défenses autour des îles Malouines, a annoncé mardi le ministre de la Défense Michael Fallon. Ses propos sont susceptibles d'irriter l'Argentine qui revendique toujours la souveraineté sur ce territoire.

Les deux pays se sont livré une guerre pour la possession de l'archipel de l'Atlantique Sud au printemps 1982. Le bref conflit a fait plus de 600 morts dans les rangs de l'armée argentine et 255 côté britannique.

AFGHANISTAN: Plus de mille manifestants défilaient mardi à Kaboul pour protester contre le lynchage jeudi dans la capitale afghane d'une jeune femme, Farkhunda, accusée d'avoir brûlé un Coran, ont rapporté des journalistes de l'AFP. L'enquête sur les circonstances de l'incident était en cours.

Sous une pluie battante, les manifestants, munis de parapluies pour certains, défilaient en scandant des slogans tels que "assez d'ignorance", "les meurtriers de Farkhunda doivent être punis", "justice pour Farkhunda", "nous voulons la démission du chef de la police".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS