Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Calais souhaite offrir une autre image que celle de la crise migratoire (photo ptétexte).

KEYSTONE/EPA/THIBAULT VANDERMERSCH

(sda-ats)

Quelque 700 touristes britanniques ont été invités gratuitement à Calais (Pas-de-Calais) samedi dans le cadre d'une campagne promotionnelle de la ville. Elle souhaite offrir une autre image que celle de la crise migratoire, a constaté un correspondant de l'AFP.

Ces 700 Anglais, sélectionnés via un concours promu dans un journal du Kent et les chaînes de télévision du groupe ITV, sont arrivés dans la matinée à bord d'une vingtaine de bus qui ont fait la traversée par ferry au départ de Douvres.

Après avoir été accueillis à l'hôtel de ville par la maire (LR) Natacha Bouchart, ils ont déambulé dans les rues de Calais, où cabines téléphoniques, bus à impériale et répliques des Beatles traversant Penny Lane avaient été installés. Les touristes ont en outre bénéficié d'offres préférentielles chez de nombreux commerçants.

"Nous nous sommes levés à 02h00 du matin pour gagner Douvres, mais pour rien au monde nous n'aurions voulu rater une occasion de venir déguster en France un excellent tartare de saumon avec des frites", se réjouissait la famille Jackson, venue de Harlow dans l'Essex, au nord de Londres.

Liens indéfectibles

A 15h00 ont été inaugurées les imposantes statues de Winston Churchill et Charles de Gaulle côte à côte, en présence notamment de Nicholas Soames, petit-fils de l'ancien Premier ministre britannique, et de l'ambassadeur de Grande-Bretagne.

Enfin, des animations devaient égayer la fin de journée, tels des mini-concerts dans les rues et un flash-mob sur une place, avant un retour en ferry à 20h45.

L'opération a permis aux commerçants de faire le plein: "D'habitude, nous observons une clientèle très faible le samedi à midi et aujourd'hui, nous travaillons en non-stop avec 80% de nos tables occupées par des Anglais", a rapporté Claude, le patron du "Family Pub".

"L'idée était de renouer avec des niveaux de fréquentation britanniques satisfaisants et de rétablir les liens privilégiés entretenus avec les visiteurs britanniques depuis toujours", a déclaré Natacha Bouchart.

Présent à Calais, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand (LR), a pour sa part souligné "l'indéfectibilité des liens qui unissent la France au Royaume Uni, quoiqu'il arrive après le Brexit".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS