Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Premier ministre David Cameron a rendu une visite, juste avant Noël, aux soldats britanniques déployés en Afghanistan, ont annoncé jeudi ses services. Il a insisté sur le fait qu'ils n'avaient pas payé en vain un "prix élevé" dans ce pays.

Défendant devant des journalistes qui l'accompagnaient le projet de réduire à 5200 hommes au total l'année prochaine les effectifs de l'armée britannique en Afghanistan, M. Cameron a par ailleurs dit que les forces de sécurité afghanes faisaient "mieux que prévu", aussi selon son bureau.

M. Cameron, qui s'est rendu au Camp Bastion, dans la province du Helmand (sud), s'est dit confiant dans le fait que le retrait d'environ la moitié du contingent britannique, annoncé mercredi au Parlement à Londres, n'ouvrirait pas la voie à une intensification des actions terroristes en Afghanistan.

Soutien

Il a aussi ajouté que ce retrait était effectué "pour de bonnes raisons militaires" et "en bon ordre".

"Nous sommes certains que cela peut être fait tout en assurant que l'Afghanistan ne redevienne pas un refuge terroriste, ce qui est la première raison pour laquelle nous sommes venus ici", a souligné le Premier ministre.

Le général Bob Bruce, commandant de la force britannique dans le Helmand, a appuyé le chef du gouvernement en disant que les conditions s'étaient "sensiblement améliorées" au cours de l'année écoulée.

"Les Afghans qui travaillent avec nous contrôlent la situation. La rébellion est toujours présente, elle n'a pas disparu, mais elle ne dicte pas les choses", a-t-il dit à la BBC.

438 tués

Durant sa visite éclair, David Cameron a participé à un office religieux et a joué au tennis de table avec les soldats. Il a également annoncé 283 millions d'euros d'investissement supplémentaire dans des équipements, notamment des détecteurs d'engins explosifs.

Les Britanniques sont déployés dans le Helmand, la province la plus instable de l'Afghanistan, où les talibans sont très fortement implantés.

Le nombre des militaires britanniques qui sont présents dans ce pays a déjà été réduit de 9500 à 9000 actuellement, ce qui en fait le deuxième contingent étranger, derrière celui envoyé par les Etats-Unis.

Depuis le début de l'intervention militaire dans ce pays, en octobre 2001, 438 soldats britanniques ont été tués, dont au moins 395 au combat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS