Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police fédérale procède à l'une des dix arrestations opérées ce mardi à Sydney.

KEYSTONE/EPA AAP/AUSTRALIAN FEDERAL POLICE

(sda-ats)

Des opérations menées en Australie, aux Emirats arabes unis et aux Pays-Bas ont permis la saisie de près de deux tonnes de drogue. Dix-sept personnes ont été arrêtées, a annoncé mardi la police fédérale australienne.

La valeur des stupéfiants saisis est estimée à 810 millions de dollars australiens (624 millions de francs) à la revente.

Des opérations simultanées ont conduit mardi à l'arrestation de dix personnes à Sydney, de cinq autres aux Emirats et de deux hommes aux Pays-Bas. Tous étaient soupçonnés d'être chargés de l'organisation du transfert de la drogue vers l'Australie, a dit la police australienne.

Dans le cadre d'une enquête ouverte l'an dernier en Australie, une cargaison de drogue a été saisie en juillet aux Pays-Bas et il semble qu'elle devait être acheminée vers l'Australie dans des conteneurs maritimes, selon la police. Au total, 1,8 tonne de MDMA (ou ecstasy), 136 kg de cocaïne et 15 kg de méthamphétamine ont été saisis par les autorités néerlandaises.

"Les personnes que nous soupçonnons de faire partie de ce réseau sont des personnalités du crime organisé originaires du Moyen-Orient bien connues des forces de l'ordre et, pendant des décennies, ce groupe a fait étalage de sa richesse et de ses activités en disant à la société qu'ils étaient intouchables", a déclaré un responsable de la police australienne, Neil Gaughan. "Aujourd'hui, il paraît évident qu'ils ne le sont pas."

ATS