Navigation

Carambolage en Chine: 18 morts sur une autoroute

La catastrophe s'est produite dans la ville de Fuyang, dans la province de l'Anhui, et a impliqué au moins 30 véhicules. KEYSTONE/AP CHINATOPIX sda-ats
Ce contenu a été publié le 15 novembre 2017 - 14:45
(Keystone-ATS)

Un terrible carambolage sur une autoroute a fait mercredi 18 morts dans l'est de la Chine, ont indiqué les autorités. Les images du drame montrent des voitures calcinées ou réduites à l'état d'épaves.

La catastrophe s'est produite dans la ville de Fuyang, dans la province de l'Anhui, et a impliqué au moins 30 véhicules. Les routes chinoises sont connues pour leur dangerosité.

Des vidéos diffusées par les médias montraient des berlines encastrées sous des camions et des taches de sang sur les portières des voitures, tandis que des gens en pleurs pouvaient être entendus.

Le drame a également fait 21 blessés, dont 11 graves, d'après la police.

Le carambolage a été provoqué par la faible visibilité en raison d'un épais "brouillard", selon la même source. La pollution de l'air a également pu jouer un rôle: le gouvernement local de Fuyang avait émis une alerte au "smog" peu avant l'accident.

Plusieurs véhicules se sont embrasés sous le choc, et l'incendie sur le site s'est poursuivi durant plus de deux heures, laissant de nombreuses voitures entièrement carbonisées.

Des vidéos diffusées par des sites chinois d'information montrait un homme en état de choc assis sur le bord de la route, avec le corps d'une victime allongé à quelques mètres de lui.

Les pompiers ont indiqué avoir dépêché 14 camions et plus de 100 hommes sur le terrain.

Les accidents de la route mortels constituent un grave problème en Chine, où les règles de circulation sont régulièrement bafouées.

Quelque 63'000 personnes ont péri sur les routes du pays en 2016, selon le Bureau national des statistiques.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article