Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Personne ne sait encore exactement comment ça marche. Il y a encore beaucoup de confusion" avec l'arbitrage vidéo, a estimé lundi Aleksander Ceferin.

Le président de l'UEFA a annoncé que ce procédé ne sera pas utilisé en Ligue des champions la saison prochaine. "Je ne suis pas du tout contre, mais on doit mieux expliquer quand on l'utilise. On verra à la Coupe du monde", a dit le patron de l'instance européenne à l'issue du congrès de l'UEFA à Bratislava. "Cela pourrait être un bon projet, utile pour le football mais on ne doit pas se précipiter pour prendre ce genre de décisions", a-t-il conclu sur le sujet.

L'assistance à l'arbitrage vidéo (VAR), déjà testée dans plusieurs compétitions, a de fortes chances d'être utilisée à la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet). Le Board, l'instance garante des lois du jeu, doit prendre sa décision le 3 mars pour le Mondial. Le président de la FIFA Gianni Infantino, qui s'est toujours affiché comme un défenseur du système, s'est dit "confiant et positif".

La VAR ne peut être utilisée que dans quatre situations de jeu: après un but marqué, sur une situation de penalty, pour un carton rouge direct ou pour corriger une erreur d'identité d'un joueur sanctionné.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS