Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secteur principal de la construction a bouclé 2011 sur une progression de 5,4% de ses chiffres d'affaires par rapport à l'année précédente, à quelque 19,7 milliards de francs. Un automne clément a soutenu l'activité, relève la Société suisse des entrepreneurs (SSE).

Son enquête trimestrielle, qui porté sur 1615 entreprises, montre ainsi pour les trois derniers mois de 2011 une progression qui atteint également 5,4% sur un an des chiffres d'affaires nominaux, à près de 5,2 milliards de francs, avec des entrées de commandes qualifiées de réjouissantes (+9%).

Durant le trimestre sous revue, le logement a joué le rôle de locomotive, avec une activité en hausse de 14,1% en rythme annuel, et des réserves de travail accrues de 10,6%. Si l'automne doux a facilité l'activité, ce secteur ne devrait pas s'essouffler si rapidement vu les taux d'intérêt bas et l'attrait toujours élevé de la Suisse pour les immigrants, analyse la SSE.

Constructions pour l'économie

Le génie civil n'a pas été en reste, avec une croissance des chiffres d'affaires de 6% par rapport à la même période de 2010, et même de 9,5% sur l'ensemble de l'année.

Les constructions pour l'économie ont par contre ressenti le vent contraire conjoncturel néfaste aux investissements, affichant une chute des chiffres d'affaires de 9,3% au 4e trimestre, et de 9% pour l'ensemble de 2011.

Début d'année moins réjouissant

Pour le début de cette année, la vague de froid qui a sévi en Suisse juste au moment où de nombreux chantiers auraient dû reprendre leur activité va aussi peser sur le secteur de la construction, constate la SSE.

Au chapitre de l'emploi, la SSE constate que le nombre d'employés permanents dans le secteur principal de la construction a reculé de plus de 4% entre décembre 2010 et décembre 2011.

ATS