Navigation

Chine: après le porc au clenbutérol, le chou au formol

Ce contenu a été publié le 08 mai 2012 - 11:50
(Keystone-ATS)

Les autorités chinoises ont ouvert une enquête sur des vendeurs de légumes, soupçonnés d'asperger les choux avec du formol pour préserver leur fraîcheur, a indiqué un responsable mardi. Ce nouveau scandale alimentaire s'ajoute à une longue liste d'abus.

Selon des informations parues dans la presse et sur internet, des dizaines de marchands de légumes dans la province du Shandong, grande région agricole, utilisent des produits chimiques pour maintenir la fraîcheur de leurs légumes jusqu'à ce qu'ils parviennent sur les marchés.

Substance cancérigène

Le formaldéhyde --ou formol-- est un liquide utilisé couramment pour préserver des spécimens de laboratoires ou pour embaumer les corps. Cette substance, cancérigène, peut être mortelle si elle est ingérée en trop grande quantité.

Cette pratique serait répandue dans le Shandong et la province voisine de Hebei, notamment lors des mois les plus chauds, selon l'agence officielle Chine Nouvelle.

"On fait ça couramment pour garder les choux frais. Sinon, les choux qui sont empilés les uns contre les autres dans les camions pourriraient en deux ou trois jours", a expliqué à l'agence un agriculteur de Dongxia.

Le chou est un des aliments de base de la nourriture chinoise, notamment dans le nord.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.