Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le militant des droits de l'Homme Chen Guangcheng est bien à l'ambassade des Etats-Unis à Pékin, a confirmé lundi le dissident et ami de Chen Hu Jia. L'activiste a réussi à fuir le 22 avril de son domicile à l'est de la Chine où il était confiné par les autorités.

Hu Jia a ainsi confirmé les rumeurs insistantes sur le fait que l'avocat autodidacte aveugle se trouvait désormais sous protection américaine, rumeurs au sujet desquelles Pékin comme Washington ont observé un silence embarrassé.

Hu a été arrêté samedi par la sécurité d'Etat chinoise après la publication sur Internet d'une photo de lui et Chen, puis relâché dimanche après-midi au bout de 24 heures, a-t-il expliqué.

"Ils étaient très préoccupés au sujet de la situation de Chen Guangcheng", a dit Hu Jia. "Ils voulaient tout particulièrement savoir comment il avait réussi à s'échapper et qui l'avait amené à Pékin". "Ils ont demandé quand il avait rencontré l'ambassadeur (américain) Gary Locke", a-t-il précisé. "Donc il semble très clair qu'il a rencontré l'ambassadeur des Etats-Unis".

Chen Guangcheng, pourfendeur des abus de la politique de l'enfant unique en Chine et des expropriations, s'est échappé de son domicile du Shandong où il était assigné à résidence depuis 19 mois et a adressé vendredi dernier un message par Internet au Premier ministre Wen Jiabao sur son calvaire.

ATS