Navigation

Chine: le Hebei impose des normes plus strictes aux aciéries

Première région sidérurgique de Chine, le Hebei est en première ligne dans la "guerre contre la pollution" décrétée par le Premier ministre Li Keqiang en 2014 (archives). KEYSTONE/EPA GREENPEACE/LU GUANG/GREENPEACE/HANDOUT sda-ats
Ce contenu a été publié le 15 octobre 2016 - 09:19 minutes
(Keystone-ATS)

La province du Hebei, première région sidérurgique de Chine, a imposé des "restrictions spéciales d'émission" et de nouvelles normes environnementales aux aciéries locales. Cette décision s'inscrit dans le cadre de sa bataille contre le smog.

Une note du bureau de protection de l'environnement donne aux entreprises sidérurgiques jusqu'au 1er septembre 2017 pour se conformer à ces nouvelles règles concernant le dioxyde de soufre ou d'autres sources majeures de pollution.

Le Hebei héberge près d'un quart de la production chinoise d'acier. Sept des dix villes les plus touchées par le smog en Chine se trouvaient l'an dernier dans cette province qui entoure Pékin, contribuant fortement à la pollution de la capitale.

La région s'est engagée à réduire ses capacités de production d'acier de 60 millions de tonnes et de production de charbon à 40 millions de tonnes entre 2014 et 2017.

Selon la note du bureau de l'environnement, parue vendredi, les capacités de production d'acier ont déjà diminué de 41 millions de tonnes et celle du charbon de 27 millions de tonnes.

"Guerre contre la pollution"

La province est en première ligne dans la "guerre contre la pollution" décrétée par le Premier ministre Li Keqiang en 2014. Elle est pressée par le pouvoir central de fermer les usines obsolètes ou les entreprises qui enfreignent les normes sur l'environnement.

Selon les statistiques du ministère de l'Environnement, le niveau moyen de concentration de particules PM2.5 a baissé de 17% à 58 microgrammes par mètre cube dans la région Pékin-Tianjin-Hebei au cours des trois premiers trimestres de 2016.

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?