Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités sanitaires de Hong Kong ont fait état samedi du premier cas de grippe aviaire depuis 18 mois dans cette ville du sud de la Chine. Un garçonnet de deux ans est atteint du virus H5N1 et se trouve dans un état grave.

Les examens ont révélé que le petit garçon vivait dans la province voisine du Guangdong (province de Canton). Il s'était rendu mi-mai sur un marché à la volaille local où il était entré en contact avec un canard vivant. Il a ensuite été pris d'une forte fièvre et a été transporté dans une clinique privée de Hong Kong le 26 mai pour y être soigné.

"Ses parents n'ont pas développé les symptômes, ce qui signifie que les chances de la transmission du virus d'homme à homme sont infimes", a estimé un porte-parole du Centre pour la protection de la santé à Hong Kong dans un communiqué.

Le porte-parole a précisé que le garçon était en soins intensifs. Ses parents ont été mis en quarantaine dans le même établissement hospitalier.

Niveau d'alerte relevé

Les autorités sanitaires ont relevé le niveau d'alerte pour cette maladie à "grave", tout en appelant la population à garder son calme. Le virus H5N1 est mortel dans 60% des cas.

Un porte-parole du gouvernement a confirmé qu'il s'agissait du premier cas humain de grippe aviaire à Hong Kong depuis novembre 2010, où une femme de 59 ans avait contracté le virus mortel. L'agence Chine Nouvelle a indiqué que la province de Canton était en alerte, mais qu'il n'existait pour l'instant aucun signe d'épidémie.

La Chine a été le premier pays à connaître une épidémie de grippe aviaire d'importance en 1997, avec le décès de six personnes provoqué par une mutation à l'époque inconnue du virus. Des millions de volailles avaient été abattues. Le Cambodge, le Vietnam et l'Indonésie ont eux déclaré des cas mortels au cours des derniers mois.

ATS