Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La volatilité constatée ces derniers jours sur les marchés financiers montre à quelle rapidité l'inquiétude peut se propager d'une économie à l'autre, a déclaré la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), la Française Christine Lagarde.

"Ce que l'on a vu ces dernières semaines, c'est à quel point l'Asie est le coeur de l'économie mondiale et à quel point une perturbation sur un marché asiatique peut se propager au reste du monde", a-t-elle souligné mercredi pendant une conférence dans la capitale indonésienne, Djakarta.

Christine Lagarde a souligné que l'économie mondiale était confrontée à la fois au rééquilibrage de l'économie chinoise, au ralentissement de la croissance japonaise, à la chute des prix des matières premières et aux incertitudes entourant la date et le rythme de relèvement des taux d'intérêts américains.

Dans ce contexte incertain, la patronne du FMI a insisté sur la nécessité pour chaque pays d'adopter une politique budgétaire et monétaire prudente pour être en mesure d'absorber d'éventuels chocs.

"Les autorités et les superviseurs doivent faire preuve en permanence de vigilance, en particulier quand ils ont affaire à des produits (financiers) nouveaux et innovants", a-t-elle insisté.

ATS