Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La neige est tombée pour la première fois de la saison en plaine. Dans certaines stations de ski, il en est cependant tombé un peu trop. Le danger d'avalanche menaçant, certaines pistes sont restées fermées. Après les perturbations de samedi, le trafic ferroviaire et routier s'est normalisé.

S'il n'est tombé que quelques centimètres en plaine, en montagne, la couche de neige qui s'est accumulée durant la nuit a atteint 30 centimètres par endroits, indique sur son site internet l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF). En trois jours, il est tombé plus de 50 cm de neige dans les Alpes valaisannes, vaudoises et bernoises.

Le danger d'avalanches est marqué (degré 3) sur une grande partie du territoire. En Bas-Valais, il est même fort (degré 4).

Ouverture repoussée

A la station de ski d'Anzère (VS), l'ouverture des pistes, qui aurait dû avoir lieu vendredi, a été repoussée pour une durée indéterminée à cause du danger d'avalanche. Dans la région, il est tombé depuis samedi 20 cm de neige fraîche sur les 2 mètres qui recouvraient déjà la station.

En plaine, les flocons sont tombés moins drus en deux jours mais ont tout de même recouverts d'une dizaine de centimètres le Jura, le Tessin et les Grisons, et d'une vingtaine de centimètres Neuchâtel et la région du Mittelland.

Routes fermées

Les précipitations de samedi ont conduit à la fermeture de nombreuses routes en montagne. Le Lötschberg et Goppenstein (VS) se sont notamment retrouvés isolés. Dimanche matin, le village valaisan de Goppenstein était à nouveau accessible en voiture, a indiqué la police. Et les trains circulent normalement entre Kandersteg BE et Goppenstein depuis 10h30, a affirmé de son côté à l'ats un porte-parole de la compagnie ferroviaire BLS.

De même, le transport des voitures par le train entre ces deux localités s'est normalisé dans la matinée. Les services de ferroutage de la Furka ont également pu reprendre. De nombreuses routes et voies ferroviaires dans les Alpes valaisannes et vaudoises restent toutefois fermées à la circulation en raison des risques d'avalanches.

ATS