Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cinq sortants ont été réélus au premier tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Les Vaudois ne se lassent pas de l'équipe en place au Conseil d'Etat vaudois. Ils ont réélu dimanche cinq des six sortants, avec de justesse en tête le PLR Pascal Broulis devant le socialiste Pierre-Yves Maillard. Un deuxième tour se tiendra le 21 mai.

Le maintien de la majorité de gauche au Conseil d'Etat - principal enjeu du scrutin - ne sera véritablement tranché qu'au soir du 2e tour. En plébiscitant l'équipe en place, la population a donné un premier signal dimanche, accordant un avantage à la gauche. Mais l'UDC Jacques Nicolet n'est pas distancé et aura sa carte à jouer.

Les deux hommes forts du gouvernement ont terminé dans un mouchoir de poche aux deux premiers rangs. Le PLR Pascal Broulis obtient 60,42% des voix (100'051 suffrages), moins d'un millier de voix devant le socialiste Pierre-Yves Maillard (59,9%, 99'200). Les deux artisans du compromis dynamique "à la vaudoise" ont été plébiscités. "Cela montre que le choix de travailler pour le compromis est apprécié", a dit M. Maillard.

Trois sortants suivent ce duo de tête, avec des scores proches: dans l'ordre, les PLR Jacqueline de Quattro (56,39%, 99'378) et Philippe Leuba (55,67%, 92'188), ainsi que la socialiste Nuria Gorrite (55,43%, 91'792).

L'écologiste Béatrice Métraux améliore son résultat d'il y a cinq ans et rate de peu une élection au premier tour. Elle obtient 48,08% des voix (79'631). Sans surprise, le septième siège en jeu se jouera entre la socialiste Cesla Amarelle et l'UDC Jacques Nicolet. La conseillère nationale socialiste a terminé devant son concurrent avec 43,56% des voix (72'138), contre 40,34% des voix (66'799) à l'UDC.

Jacques Nicolet a réalisé un meilleur score que Claude-Alain Voiblet en 2012. Mais il se retrouvera seul de son camp au second tour, ses trois colistiers PLR étant déjà réélus. Jacques Nicolet a appelé à l'unité de la droite, estimant que la victoire est "à portée de la main". Le candidat UDC était jusqu'à présent loin de faire l'unanimité chez les libéraux-radicaux.

Guillaume Morand, patron d'un commerce de chaussures, arrive en neuvième position et décroche 8,54% (14'137). Il devance le Vert'libéral François Pointet et Sylvie Villa de l'Alliance du centre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS