Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Pakistan a bloqué dimanche le réseau social Twitter sur son territoire en raison d'un "concours de caricatures de Mahomet", un contenu jugé "blasphématoire, selon le ministère de la Technologie de l'information. L'islam interdit toute représentation d'un prophète, quel qu'il soit.

La publication de caricatures de Mahomet en 2005 au Danemark et dans d'autres pays européens avait provoqué des manifestations de musulmans en colère à travers le monde.

En 2008, un attentat suicide revendiqué par Al-Qaïda pour protester contre ces caricatures, avait fait huit morts devant l'ambassade du Danemark à Islamabad. Le Pakistan avait bloqué Facebook et YouTube à la mi-2010 en raison d'un contenu "blasphématoire" du même genre.

Accord avec Facebook

Alors que Facebook a accepté de prendre en compte les préoccupations pakistanaises concernant ce concours, Twitter a refusé jusqu'à présent de se plier à ses demandes, selon le quotidien "Dawn".

"Les responsables du ministère s'efforcent toujours de les amener à accepter, et dès qu'ils auront retiré ce matériel, le site sera débloqué", a déclaré l'Autorité des télécommunications du Pakistan.

ATS