Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A un mois d'un vote crucial sur l'accord fiscal avec l'Allemagne, une délégation de parlementaires suisses entame ce mercredi une visite de deux jours à Berlin. Elle doit rencontrer le ministre allemand des finances Wolfgang Schäuble et d'autres politiciens.

Les discussions relèveront "bien sûr" de la politique financière et fiscale, a déclaré à l'ats la conseillère nationale Kathy Riklin (PDC/ZH). Le 23 novembre, le Bundesrat (la chambre des Länder) devrait se prononcer sur l'accord fiscal. Le texte pourrait être rejeté car il est très contesté au sein de l'opposition rose-verte qui dispose de la majorité au Bundesrat.

La coalition conservatrice/libérale de la chancelière Angela Merkel, qui soutient l'accord, dispose en revanche de la majorité au Bundestag, la chambre du peuple du Parlement d'outre-Rhin.

En Suisse, plus rien ne semble s'opposer à une entrée en vigueur de l'accord fiscal le 1er janvier, même si les partisans du référendum contestent ne pas avoir déposé suffisamment de signatures. La décision de la Chancellerie fédérale est attendue très prochainement.

La délégation des parlementaires suisses est spécialisée dans les relations avec le Bundestag. Elle est constituée au total de sept conseillers nationaux et aux Etats germanophones. A Berlin, elle discutera aussi des problèmes liés au franc fort, ainsi que de la politique des transports - accord sur le bruit aérien en tête - et de l'énergie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS