Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Brazzaville - Une soixantaine de personnes ont été tuées et plusieurs centaines d'autres blessées au Congo dans le déraillement d'un train de voyageurs qui assurait la liaison entre Pointe-Noire et Brazzaville. Quatre wagons ont plongé dans un ravin en contrebas de la voie.
Le déraillement s'est produit dans la nuit alors que le train approchait de la gare de Yanga, à environ 60 km de Pointe-Noire, pour des causes encore inconnues, selon le Chemin de fer Congo-océan (CFCO).
"La vitesse excessive est une des hypothèses envisagées", a confié Dominique Bourgoin, chargé de mission auprès du CFCO, en s'appuyant sur des premiers témoignages et des avis de techniciens. Une source proche du dossier a affirmé que le train aurait été trop chargé tant en termes de passagers que de marchandises.
La ligne Chemin de Fer Congo-Océan est la principale voie d'échange qui relie Brazzaville et Pointe-Noire sur 510 kilomètres. Elle a été touchée par deux graves accidents ces dernières années.
Le Congo souffre d'un manque d'infrastructures routières et ferroviaires entre les principales villes du pays. Des ingénieurs chinois ont entamé l'an dernier la construction d'une route entre Pointe-Noire, principale cité pétrolière du pays, et Brazzaville, un projet à 500 millions de dollars.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS