Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parti libéral-radical (PLR) valaisan désignera son candidat à l'élection au Conseil d'Etat jeudi 6 septembre à Conthey (VS). Pour le parti, "l'affaire de la pierre" du candidat Christian Varone ne change rien au déroulement de cette primaire qui verra s'affronter trois personnalités.

Pour les organes du PLR valaisan, "Christian Varone est un candidat comme un autre et son affaire est de nature privée". L'acte d'accusation du procureur d'Antalya, en Turquie, à son encontre, dévoilé mardi par l'émission "Forum" de la RTS, ne modifie en rien le déroulement de l'assemblée extraordinaire de jeudi, a précisé mercredi Georges Tavernier, président du PLR valaisan

Acte d'accusation

"Cet acte d'accusation est connu puisqu'il date du 30 juillet. Et c'est sur cet acte que le juge s'est basé pour libérer Christian Varone", a-t-il encore souligné. Une convocation officielle de Turquie avant jeudi ne modifierait rien non plus au déroulement de cette primaire.

L'"affaire Varone" défraye la chronique depuis le 27 juillet dernier, date à laquelle le commandant de la police valaisanne a été arrêté en Turquie après la découverte d'une pierre dans ses bagages. Il est soupçonné de tentative de vol de bien culturel et son procès doit débuter le 25 septembre.

Quelque 1500 membres du PLR sont attendus jeudi à la salle polyvalente de Conthey. Ils désigneront à bulletin secret qui de Marc-André Berclaz, Lise Delaloye ou Christian Varone devrait en mars succéder au conseiller d'Etat PLR Claude Roch.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS