Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cinq candidats sont en lice pour le second tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois le 1er avril. L'UDC Claude-Alain Voiblet affrontera le trio vert-rose composé de Béatrice Métraux, Anne-Catherine Lyon et Nuria Gorrite. Demi-surprise, Vaud Libre maintient Emmanuel Gétaz.

A l'issue du délai fixé à mardi midi, le canton a officiellement annoncé que cinq candidatures avaient été déposées. Dimanche dernier, quatre sortants ont déjà été réélus: le socialiste Pierre-Yves Maillard, ainsi que les PLR Pascal Broulis, Jacqueline de Quattro et Philippe Leuba. Il reste trois sièges à repourvoir.

La droite a profité de l'occasion pour marteler devant la presse son soutien au "très bon candidat" Claude-Alain Voiblet qui fera "un excellent conseiller d'Etat", selon Pascal Broulis. Le président du gouvernement vaudois a souligné en outre les différentes visions de société entre gauche et droite.

"Nous allons nous battre comme des lions"

Il faut "créer de la richesse avant de la distribuer", a lancé le radical tout en mettant en exergue "l'approche humble et respectueuse" de la droite dans cette élection. Claude-Alain Voiblet a insisté quant à lui sur la nécessité de mettre le gouvernement "au diapason" du parlement où la droite s'est renforcée. "Nous allons nous battre comme des lions", a déclaré Christelle Luisier, présidente des radicaux.

A gauche, le trio féminin bénéficiera à coup sûr d'une très forte discipline de vote. Nuria Gorrite, arrivée en septième position, devance Claude-Alain Voiblet de près de 10'000 voix. Les candidates comptent ainsi parvenir à conserver la majorité conquise en décembre dernier lors de l'élection complémentaire qui avait permis à Béatrice Métraux de prendre le siège de l'UDC Jean-Claude Mermoud.

ATS