Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parlement valaisan est entré en matière mardi sur le décret donnant le cadre de travail à l'assemblée constituante chargée de réviser totalement la constitution cantonale. Le peuple avait plébiscité le 4 mars une initiative populaire pour une révision constitutionnelle.

ats/Pierre Berclaz

(sda-ats)

Le parlement valaisan a mis sur les rails mardi l'assemblée constituante. Il est entré en matière sur un décret qui doit régler le projet de révision totale de la constitution cantonale.

Les groupes parlementaires ont unanimement accepté l'entrée en matière. Globalement, ils n'entendent apporter que peu d'amendements au décret. La gauche souhaiterait que la constituante puisse bénéficier d'une marge de manoeuvre temporelle plus large que les quatre ans accordés. L'UDC voudrait un décret plus contraignant qui permette au parlement de contrôler l'avancement des travaux.

La majorité des groupes a relevé que ce décret ne devait que servir de cadre. La constituante doit pouvoir exercer son mandat de manière indépendante. La durée de quatre ans qui est fixée pour aboutir est suffisante aux yeux du conseiller d'Etat Frédéric Favre, comme le montre l'expérience d'autres cantons qui ont suivi cette voie. Le détail du décret sera discuté jeudi.

L'électorat valaisan avait accepté le 4 mars à une majorité de 72% une initiative populaire demandant une révision totale de la constitution. Plus de 60% de l'électorat avait préféré une constituante plutôt que de confier le mandat de révision de la constitution au Grand Conseil. Les membres de cette assemblée constituante seront élus par le peuple le 25 novembre prochain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS