Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier coup de pioche symbolique du chantier de la route des Nations a été donné lundi au Grand-Saconnex (GE). Le conseiller d'Etat Luc Barthassat (à gauche) et le directeur de l'OFROU Jürg Röthlisberger (3e depuis la gauche) étaient notamment présents.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le chantier de la route des Nations a été officiellement lancé lundi au Grand-Saconnex (GE). Cet axe, essentiellement souterrain, doit permettre de relier le quartier des organisations internationales à l'autoroute en 2022.

"C'est un chantier tant attendu". Celui "d'une nouvelle artère majeure", s'est réjoui Bertrand Favre, à l'heure du premier coup de pioche symbolique. Pour le maire du Grand-Saconnex, il était plus que temps d'agir pour désengorger sa commune du trafic de transit.

Evoqué depuis 36 ans, le nouvel axe s'étendra sur une distance de 1200 mètres dont 80% dans un tunnel. Il devrait voir circuler quelque 20'000 véhicules par jour à sa mise en service en 2022.

"Grâce à cette route, le trafic de la route de Ferney va diminuer de 40%", a souligné Luc Barthassat, conseiller d'Etat en charge de l'environnement, des transports et de l'agriculture. Et d'ajouter que l'ouvrage devrait aussi permettre de réduire les nuisances sonores.

Tram prolongé

Aux yeux du ministre, cette route "préfigure des bénéfices pour tous". Et d'énumérer les projets de développement des organisations internationales, les aménagements au centre du Grand-Saconnex et ceux de mobilité douce, ou le prolongement du tram 15 qui doit être réalisé une fois l'axe routier terminé.

Ce tram justement, dont la mise en service est prévue pour 2024, le maire du Grand-Saconnex l'a bien dans son viseur. Il le conçoit comme la deuxième pièce "indispensable" du puzzle qui se réalise dans cette zone. Et Bertrand Favre de marteler son message: "nous serons très attentifs à l'enchaînement du processus".

Jonction autoroutière

La route des Nations fait effectivement partie d'un puzzle plus large comprenant le développement de la jonction autoroutière du Grand-Saconnex mené par l'Office fédéral des routes (OFROU). A eux deux, ces projets représentent un investissement du canton de Genève et de la Confédération de 350 millions.

Présent lundi, le directeur de l'OFROU Jürg Röthlisberger a expliqué que les aménagements de la jonction débuteront en 2018. "Et ils n'ont de sens que si la route des Nations se réalise".

Parmi les autres chantiers à venir, Luc Barthassat a par ailleurs rappelé que le Conseil fédéral a donné son feu vert en septembre dernier à deux projets visant à augmenter la capacité de l'autoroute de contournement de Genève: la création d'une troisième voie entre Genève-Aéroport et le Vengeron, et l'optimisation des infrastructures de Lancy-Sud.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS