Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rugby - L'Afrique du Sud, championne du monde en titre, a été éliminée en quarts de finale de la Coupe du monde. Les Springboks ont perdu 11-9 contre l'Australie à Wellington.
Le match était très attendu, mais il n'a que rarement tenu ses promesses, en raison de son manque de rythme et des trop nombreuses fautes commises.
Mais paradoxalement, alors que les matches fermés réussissent généralement aux Springboks, ce sont cette fois-ci les Wallabies qui se sont sortis de l'ornière, grâce à une défense de fer menée par leur troisième ligne aile David Pocock (26 plaquages) et une pénalité décisive de leur ailier James O'Connor à la 73e.
Avec huit champions du monde 2007 dans le XV de départ, les Sud-Africains ont semblé usés, se montrant par exemple incapables de profiter de leur outrageante domination territoriale (76%) et de leur maîtrise du ballon (56%).
En demi-finales, le 16 octobre à Auckland, les Wallabies affronteront la Nouvelle-Zélande, qui a battu l'Argentine 33-10, notamment grâce à la botte de leur demi de mêlée Piri Weepu, auteur de 21 points.
En quête de certitudes une semaine après le forfait jusqu'à la fin du tournoi de leur maître à jouer Dan Carter, les All Blacks ont souffert d'un cruel manque d'animation avec un Colin Slade très timide après avoir été titularisé au poste de N.10. L'ouvreur d'Otago a joué loin de la ligne de défense adverse, peu varié et s'est montré très approximatif dans son jeu au pied. Il a été remplacé par Aaron Cruden (33e) beaucoup plus tranchant pour sa 7e sélection, quelques jours après avoir rejoint le groupe néo-zélandais.
Les All Blacks s'en sont remis à la vista et la botte du demi de mêlée Piri Weepu, auteur d'un 7 sur 8 au pied, pour contenir au score les Argentins qui sont brièvement passés en tête après un essai de Cabello (7-6, 32e).
Après avoir vu deux essais refusés à la vidéo à Kieran Read (19e) et McCaw (58e), les Néo-Zélandais ont réussi à franchir la ligne d'en-but adverse à moins d'un quart d'heure de la fin par Read (67e), puis par Brad Thorn en fin de match (77e).

ATS