Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Golf - Un Français a remplacé un autre Français en tête de l'Omega European Masters de Crans-Montana. Après Grégory Bourdy jeudi, c'est Julien Quesne qui pointe en tête après le deuxième tour.
Avec une carte totale de 133 (-9), le golfeur de Tours devance d'un coup l'Anglais Danny Willett. Suit juste derrière l'Ecossais Paul Lawrie, l'un des grands favoris du tournoi et donc parfaitement placé pour attaquer les deux ultimes tours du week-end. Quant à l'ancien leader Bourdy, il a perdu du terrain et ne figure plus qu'en 13e position.
Pour prendre la tête, Quesne s'est fait l'auteur d'un joli finish, marqué par quatre birdies sur ses quatre derniers trous. "J'ai pris énormément de plaisir à jouer. Les conditions météorologiques étaient difficiles, mais je suis resté calme et j'ai rentré un nombre incroyable de mes putts", s'est réjoui le Français, qui avait fêté en mars sa première victoire sur le Tour européen lors de l'Open d'Andalousie.
A noter que ce deuxième tour n'est pas totalement allé à son terme, quelques joueurs ayant dû s'interrompre en raison de l'obscurité. Parmi eux figure Benjamin Rusch. L'amateur thurgovien est en ballotage favorable pour franchir le cut (58e, par). S'il joue le par lors de ses trois derniers trous samedi matin, l'espoir de 23 ans participera aux deux derniers tours du week-end.
S'il tient le choc, Rusch évitera aussi une sacrée déconvenue au golf helvétique. Aucun des six autres Suisses engagés ne s'est classé parmi les 110 meilleurs. Même le Grison Martin Rominger, qui était pourtant dans le coup jeudi (17e), a sombré dans les profondeurs du classement (110e, +4).
Parmi les autres événements de cette 2e journée, les vétérans ont fait de la résistance sur le Haut-Plateau. Distancés jeudi, l'Ecossais Colin Montgomerie, le Nord-Irlandais Darren Clarke et l'Espagnol Miguel Angel Jimenez sont parvenus à passer du bon côté du cut.
Il n'y a pas eu, en revanche, de miracle pour l'ancien no 1 mondial Greg Norman. Le préretraité australien a échoué au 131e rang (+6).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS