Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Credit Suisse a accepté de verser une amende de 120 millions de dollars à l'autorité boursière américaine (SEC) pour mettre fin à des poursuites sur les prêts immobiliers à risque (subprime). La banque américaine JP Morgan écope pour sa part d'une amende de 297 millions de dollars.

La SEC reproche au numéro deux bancaire helvétique sa négligence sans toutefois le reconnaître coupable d'actes intentionnels répréhensibles, a indiqué vendredi soir Credit Suisse. La banque rejette les allégations, mais accepte cet accord à l'amiable pour clore l'enquête qui remonte à 2006.

Credit Suisse précise avoir déjà comptabilisé la somme au 3e trimestre en tant que provision pour les litiges juridiques. L'autorité boursière américaine prévoit de reverser l'argent aux investisseurs lésés par les crédits hypothécaires résidentiels (RMBS).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS