Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque veut aussi économiser sur ses frais d'exploitation, selon Thomas Gottstein, patron de Credit Suisse (Suisse) (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Quelque 300 postes vont être perdus auprès de l'unité helvétique de Credit Suisse cette année, a indiqué mardi Thomas Gottstein, directeur de la division. Globalement, la restructuration de cette entité portera sur près de 1000 emplois.

A l'automne 2017, les deux tiers environ des 1600 postes touchés par cette restructuration ont été supprimés, explique Thomas Gottstein dans une interview accordée à Finanz und Wirtschaft. La banque emploie près de 17'000 collaborateurs sur sol helvétique. L'unité aux mains de Thomas Gottstein en compte environ 10'000.

L'établissement souhaite également réaliser des économies sur ses frais d'exploitation. L'entreprise a notamment fait face à la nouvelle directive européenne sur le marché des instruments financiers (MiFID 2), entrée en vigueur au premier janvier 2018.

Moins de succursales

Thomas Gottstein précise que la banque a dû beaucoup investir afin de se conformer aux nouvelles réglementations. Il ajoute que l'institut bancaire va voir ses coûts liés aux consultants externes diminuer cette année.

Le patron de Credit Suisse (Suisse) indique également que le nombre de succursales a été réduit d'environ 150 à 135. Et à l'avenir aussi, le réseau sera adapté aux nouveaux besoins des clients.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS