Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La lutte contre les ramifications suisses de la mafia s'intensifie après les récentes razzias contre la 'Ndrangheta en Italie. La Confédération va former un groupe de travail qui travaillera plus étroitement avec l'Italie.
L'information a été donnée par le directeur de la Police judiciaire fédérale Michael Perler. A son avis, le champ a été laissé libre ces derniers temps à la mafia. Après les attentats du 11 septembre 2001 et l'ouverture de la frontière de l'Est, on a un peu négligé d'observer la mafia. Cela doit maintenant changer.
La récolte de renseignements sur l'action de la mafia en Suisse est une des priorités du travail de la Police judiciaire fédérale cette année. Lors d'une rencontre avec la police italienne, le Fribourgeois a convenu d'une collaboration plus intensive entre la Suisse et l'Italie dans ce domaine.
Mercredi dernier, la police transalpine annonçait avoir arrêté 67 personnes dans le sud du pays lors d'une opération contre la 'Ndrangheta, la mafia calabraise. Des biens pour une valeur de 250 millions d'euros ont alors été saisis.
Ces dernières décennies, la 'Ndrangheta est devenue la plus importante et la plus redoutée des organisations du crime en Italie. Spécialisée notamment dans le trafic d'armes et de drogue, elle a des ramifications dans le monde entier, en particulier en Allemagne, au Canada, en Suisse et en Australie.
Selon l'institut italien spécialisé Eurispes, le chiffre d'affaires de la 'Ndrangheta atteint quelque 44 milliards d'euros.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS